La détoxification encore appelé familièrement
detox ou drainage pour nos animaux

 

Le printemps est bien entamé maintenant mais il est toujours temps de penser à détoxifier notre organisme et le leur.
Comme nous, nos animaux accumulent une certaine pollution quotidienne qui ‘encrassent’ leurs organes et leur fonctionnement, notamment un organe majeur de détoxification, le foie.
Mais pourquoi au printemps ?
En observant la nature, on voit que la saison est propice au renouveau. Ne dit-on pas un bon nettoyage de printemps ?
Autre raison mentionnée du côté de la médecine traditionnelle chinoise, nous sommes dans la saison ‘BOIS’ et les organes rattachés à cette saison sont justement le foie et la vésicule biliaire. Ils sont donc particulièrement réceptifs à ce processus à cette période de l’année.

Est-ce obligatoire ?
Est-ce indispensable ?
Pourquoi entend-on parler si souvent de detox/drainage ?
Comment savoir si mon animal en a besoin et quels sont les signes ou symptômes associés à un organisme ‘encrassé’ ?
Avec quels produits et soins puis-je le faire ?

Est-ce que réaliser une détoxification de l’organisme de mon animal est obligatoire et/ou indispensable ?

Non. Malheureusement de nos jours et dans nos sociétés modernes, nos organismes et les leurs ont du mal à échapper à l’encrassage quotidien et progressif des émonctoires (organes qui permettent d’éliminer les déchets de l’organisme). La sédentarité, le stress, la nourriture industrielle, la consommation régulière de médicaments, la pollution environnementale sont autant de facteurs qui accélèrent le processus. Sans oublier une pollution trop souvent minimisée, celle de nos pensées et émotions que nous pouvons avoir du mal à gérer et qui ont un impact indirect sur nos animaux (voir article sur l’effet miroir).
À titre préventif, il est intéressant de réaliser une cure par an. Lors de certaines pathologies, il peut être nécessaire de renouveler l’opération (cfr. paragraphe ci-dessous pour détecter les signes d’un organisme ‘encrassé’)

Ne pas s’arrêter à la détoxification ! Se demander pourquoi l’organisme est si encrassé

Nettoyer c’est bien… mais éviter que ça s’encrasse’ trop vite c’est mieux…

Détoxifier l’organisme en optimisant l’élimination des toxines est une bonne chose. Il me paraît également primordial de porter une attention particulière à éviter leur absorption. Les toxines sont nombreuses et proviennent autant de l’intérieur (toxines endogènes = déchets bactériens, déchets métaboliques (urée, acide urique, acide lactique, métabolites hormonaux), pensées négatives, émotions non exprimées, stress, etc., que de l’extérieur (toxines exogènes = médicaments comme les antibiotiques, les anti-inflammatoires, les antiparasitaires, additifs alimentaires et sous-produits dans les aliments industriels, pollution de l’air, etc.).

Quand envisager une détoxification pour mon animal ?

Les signes ou symptômes suivants peuvent vous mettre la puce à l’oreille (sans mauvais jeu de mots) :

  • En cas de problèmes intestinaux (dysbiose intestinale, inflammation intestinale, sensibilité aux changements alimentaires)
  • En cas de problèmes de peau (surtout en type allergique comme l’atopie par exemple)
  • En cas de surpoids ou obésité
  • En cas de maladies chroniques (asthme, gastrite, MICI, etc.)
  • Lors de fatigue chronique ou essoufflement inhabituel
  • Pour les chevaux : sudation excessive, myalgies, raideurs diffuses sans origine traumatique associée
  • Suite à une infection sanguine a été diagnostiquée : piroplasmose, leishmaniose, maladie de Lyme, anaplasmose, hémobartonellose, etc.
  • Si votre animal mange majoritairement des aliments industriels (croquettes, boîtes, friandises du commerce, trop de concentrés, etc.)
  • Si des situations particulièrement stressantes ont été vécues
  • Si votre animal a reçu plusieurs traitements allopathiques (antibiotiques, anti-inflammatoires, anti-parasitaires, …)
  • Lors de signes de saturation d’un autre émonctoire (problèmes récurrents de glandes anales, cystite, prostatite, bronchite, etc.)

Avec quels moyens réaliser une détoxification de l’organisme de mon animal ?

À mon sens, il est important de répondre à plusieurs questions pour savoir de quoi a besoin votre animal. Un point sur l’état de ses émonctoires est un bon début. Prendre en considération d’autres paramètres est également important comme son alimentation, sa digestion, son environnement, son comportement et son état émotionnel (toujours en lien avec le vôtre).

Bien sûr, vous pouvez utiliser des produits prêts à l’emploi (voir dernier paragraphe). Pour ma part, je conseille toujours d’adapter à chaque individu un protocole qui correspond à ses besoins.

Dans mes recommandations, j’utilise :

  • la phytothérapie (plantes)
    Artichaut, pissenlit, radis noir, chardon-marie, curcuma, piloselle, desmodium, ortie, réglisse, orthosiphon, bardane sont des plantes intéressantes et qui ont chacune leur particularité.
  • la gemmothérapie (bourgeons et jeunes pousses des plantes)
    Bourgeons de genévrier, de bouleau pubescent, de charme commun, de châtaignier, de frêne, d’orme champêtre ou jeunes pousses de bruyère et de romarin.
    La sélection se fait là encore selon le profil de votre animal dans son ensemble.
  • la nutrition
    L’objectif est d’évaluer si des éléments pro-inflammatoires sont présents dans l’alimentation de votre animal (excès de fer, sous-produits issus des processus de transformation des aliments, rapport oméga-3/oméga-6, etc.).
    J’identifie les changements qui peuvent être réalisés pour limiter l’accumulation des toxines et/ou des excès/carences qui déséquilibrent le bon fonctionnement de l’organisme de votre animal. Comme en naturopathie, le but est d’encourager le processus d’auto-guérison du corps.
    De plus, l’état de la flore intestinale est un élément indispensable pour qu’une bonne détoxification puisse avoir lieu. Il est parfois nécessaire de recourir à une cure de pré- et/ou pro-biotiques pour rééquilibrer le microbiote et veiller à une bonne perméabilité intestinale.
  • la micronutrition (complémentation en minéraux et vitamines)
    Un foie qui fonctionne bien a besoin de vitamines (A, C, E notamment) et de minéraux (Zinc, Sélénium, Manganèse, Cuivre, etc.). Corriger les excès et/ou les carences permet de favoriser les fonctions des organes et du foie notamment.
  • l’acupuncture
    Durant les consultations à domicile, la pose d’aiguilles permet de rééquilibrer les différents organes et ainsi optimiser leur bon fonctionnement, tant d’un point de vue physique qu’énergétique. Les thérapies manuelles telles que l’ostéopathie, le shiatsu ou les thérapies énergétiques agissent également dans ce sens.
  • l’activité physique
    En vivant à nos côtés, nos animaux sont souvent devenus plus sédentaires. Or, le manque d’activité physique réduit le débit sanguin et par conséquent réduit l’activité naturelle du foie à faire son travail.
    De plus, la sudation est un processus naturel qui permet aussi d’éliminer une partie des toxines. Et pour suer, il faut bouger ! À moins que vous ameniez votre chat, votre chien ou votre cheval au sauna ou au hammam😁.
  • le lien humain-animal
    Éponge de nos état émotionnels, nos animaux absorbent à plus ou moins grande échelle nos scories mentales. Mettre en lumière ce qui peut encombrer votre esprit est très utile pour identifier ce qui peut freiner ou faire stagner l’énergie qui circule en permanence à travers nos organes et par effet miroir les leurs. C’est un point essentiel pour aller plus loin dans le nettoyage en profondeur.

Comment choisir les produits et les soins pour détoxifier l’organisme de mon animal ?

En fonction du profil de votre animal.
C’est là que l’analyse globale ou holistique prend tout son sens. Comment se passe sa digestion ? Que mange-t-il ? Est-il nerveux ou anxieux ? A-t-il des problèmes de peau ou est-il sensible à certains changements ? Toutes les composantes sont importantes pour sélectionner au mieux le protocole et les produits naturels qui lui correspondront le mieux.

Pour aller plus loin, ce qui encombre le plus nos organes et les leurs n’est pas toujours d’ordre physique (médicaments, additifs alimentaires, pollution environnementale, etc.) mais bien d’ordre émotionnel.
Aspect primordial lors de mes consultations, l’état émotionnel de votre animal et le vôtre, en étroite corrélation agit également sur le fonctionnement de nos organes physiques respectifs.

Dans ce cas, j’aime particulièrement faire appel aux bourgeons et jeunes pousses des plantes (gemmothérapie) qui complètent parfaitement la phytothérapie et le protocole de soins recommandés. Un peu comme les fleurs de Bach, chaque bourgeon ou jeune pousse a une action sur l’état émotionnel qu’ils aident à rééquilibrer en plus d’agir au niveau physique en ciblant l’organe associé.
Par exemple, les bourgeons de genévrier sont très intéressants. Sur le plan émotionnel, ils ont la réputation de protéger l’homme de ses pensées et de le purifier en l’aidant à se débarrasser de ses scories mentales. Et devinez ses actions sur le plan physique, il a une action dépurative au niveau des reins et du foie…

Comme la nature est bien faite…

Produits prêts à l’emploi pour une détox préventive pour chien, chat ou cheval

2 références à base d’extraits de plantes que je vous recommande :

Ces références sont des produits déjà tout prêts, c’est-à-dire que vous ne pourrez pas choisir les plantes qu’elles contiennent. Ce sont de produits de base à utiliser plutôt en préventif qu’en curatif. Si votre animal présente certains symptômes d’ « encrassage », je vous recommande vivement de consulter un professionnel.
Si vous souhaitez me contacter à ce sujet, je vous invite à me laisser un message via le formulaire de contact ou par mail.
J’analyse en détail chaque profil pour établir un protocole adapté et sur-mesure.